• slide
  • slide
  • slide
  • slide
  • slide
  • slide
espagne
rosaire

Afrique du nord

De Tunis à Rabat, des caractères incomparables.

• Un peu d'histoire

Depuis la plus haute Antiquité, le raisin est consommé dans tout le Maghreb. Il s’agissait essentiellement de vignes sauvages dont les petites grappes, aux grains compacts et au goût âpre, étaient dégustées fraîches ou séchées au soleil.

Les Romains ont apporté les premières techniques viticoles. Par la suite, l’extension de la religion musulmane a mis de côté la culture de la vigne. Il faut attendre le XIXème siècle, période de la colonisation, pour voir la France développer à nouveau la production de vins.

Le Maroc, l’Algérie et la Tunisie gardent, aujourd’hui encore, les signes de cette présence. Le développement des exportations et certaines initiatives récentes, en partenariat avec des entreprises françaises, ont permis de redonner vie aux vignobles.

Il faut noter que ces derniers longent presque tous les côtes. Cependant, les meilleurs vins viennent généralement des collines situées dans l’arrière-pays.

• Le vignoble maghrébin

Chaque pays du Maghreb possède ses propres régions viticoles dont certaines ont droit à une Appellation d’Origine Garantie (AOG qui correspond à nos AOC ou AOP françaises).

- En Algérie, les zones viticoles de qualité se trouvent autour d’Alger et d’Oran. Parmi les plus célèbres, citons les coteaux de Mascara qui produisent les meilleurs vins du pays.

- Au Maroc, la principale région de production se situe dans les environs de Meknès et Fès. On y trouve les appellations Guerrouane dont bénéficie le vin Domaine de Sahari et Beni Sadden.

- Enfin, en Tunisie, les vignobles de Bizerte, dans le Nord, tout comme ceux de Hammam-Lif, près de Tunis, produisent d’excellents muscats. Symboles de l’époque coloniale, les cépages rouges les plus répandus sont le Carignan, le Cinsault et le Mouvèdre ainsi que le Grenache et le Pinot Noir. Cependant, il existe aussi des variétés régionales comme le Farhana, le Hasseroum ou le Zerkhoun dont les différents assemblages permettent de créer des vins uniques.

Les vins d’Afrique du Nord conservent, en général, un certain attrait chez les Français. Ils méritent vraiment d’être dégustés et apportent, le temps d’un repas, un peu de couleur à votre table…

maghreb
• Où trouver nos produits ?

Pour découvrir notre sélection de vins d’ailleurs, c’est facile en trouvant le distributeur le plus proche de chez vous ici.

• Jouer avec nous.

Vous connaissez le jeu en cours? Pour accéder à la page jeu cliquer ici.

• Découvrir des recettes.

Vous avez toujours voulu connaître les secrets des plats traditionnels méditerranéens ? Ne cherchez plus, savourez... !

• Un vin du Maroc d’appellation Guerrouane : Domaine de Sahari

Sahari Cabernet-Sauvignon / Merlot

Domaine de Sahari rouge

Remonter en haut de la page

Le Domaine de Sahari est idéalement situé sur les contreforts de l’Atlas à 600 mètres d’altitude. Le vignoble du Domaine de Sahari, vendangé à la main pour le plus grand respect des raisins, offre un grand vin dont l’harmonie vous séduira.

Couleur : Rouge soutenu avec des nuances rubis.

Nez : Nez puissant de fruits rouges et noirs.

En bouche : Son boisage fin et élégant donne une ampleur charnue et ronde à la fois.

Conseils dégustation : Servi à 18 °C Domaine de Sahari rouge s’accorde très bien avec tous les plats méditerranéens, et notamment les salades d’aubergine, grillades de poissons mais aussi la harira marocaine.

Sahari gris (Cinsault / Grenache)

Domaine de Sahari gris

Remonter en haut de la page

Depuis les romains, la terre du Maroc porte des vignes, ceux-ci affirmaient que pour faire du bon vin, il fallait réunir trois conditions : la terre, le raisin et le soleil Le Domaine de Sahari bénéficie de ce terroir exceptionnel qui permet une bonne maturité des raisins pour la vendange.

Couleur : Rose pâle aux reflets orangés.

Nez : Son nez aux arômes de fruits frais et de fleurs blanches est légèrement épicé.

En bouche : A sa bouche ample et pleine s’ajoute des parfums de melon et de pêche blanche.

Conseils dégustation : Servi entre 10 et 12 °C, Domaine de Sahari gris s’accorde aussi bien aux plats marocains comme la Chermoula (marinade de poissons) qu’aux plats méditerranéens comme le Taboulé ou de délicieux toasts recouverts de Tapenade.

•Un vin des contreforts de l’Atlas : Sidi Brahim

Sidi Brahim rouge

Sidi Brahim rouge

Remonter en haut de la page

Depuis 1924, Sidi Brahim exprime le potentiel des meilleurs vignobles des Terres du Moyen Atlas. L’élevage des grappes de raisin et la vinification des cépages nobles, cueillis à pleine maturité et vendangés à la main, confèrent à ce vin l’harmonie, la puissance apportée par le vent Chergui réputé pour sa force, et le fruité dû au soleil chaud et sec.

Couleur : Belle couleur grenat aux reflets irisés.

Nez : Intense, épicé, aux notes de cuir.

En bouche : Attaque souple et corsée, généreuse et chaude.

Conseils dégustation : Servi entre 16 et 18 °C, Sidi Brahim rouge est le vin idéal pour les mets orientaux et les cuisines riches en saveurs comme les grillades de côtes d’agneau, les tajines de légumes, et bien entendu avec le couscous.

Gran Corpas rouge

Sidi Brahim rosé

Remonter en haut de la page

Couleur : Rose pâle, légèrement saumonée.

Nez : Vif et souple avec une bonne fraîcheur.

En bouche : Une grande richesse aromatique portée sur le fruit.

Conseils dégustation : Servi entre 10 et 12 °C, Sidi Brahim rosé est le compagnon idéal des briouates au poulet, poivrons frits, mais aussi avec du couscous.

Boulaouane Rouge

Boulaouane rouge

Remonter en haut de la page

Issues d’un ancien domaine royal, les vignes de Boulaouane prennent racine à proximité d’un petit village, entre l’océan Atlantique et l’Atlas marocain, qui leur a donné son nom. L’élevage des grappes, baignées de soleil et vendangées à la main, permet l’élaboration d’un vin généreux de grande renommée, alliant tradition et modernité.

Couleur : Robe rubis foncé.

Nez : Intense où se mêlent les fruits rouges et noirs avec quelques notes d’épices.

Bouche : Belle attaque en bouche avec du gras et de la rondeur, un vin ample avec une structure très équilibrée.

Conseils de dégustation : Servi entre 16 et 18 °C, Boulaouane rouge se déguste à merveille avec des plats typiquement marocains et plus largement avec toutes les cuisines du soleil en passant par le mafé de bœuf, le cheeseburger, des viandes rouges, rôties ou grillées, du gibier à poils ou encore des fromages à pâte molle.

Boulaouane Gris

Boulaouane Gris

Remonter en haut de la page

Mariage des cépages Cinsault et Grenache gris, ce vin est élaboré selon une méthode traditionnelle particulière. Lors des vendanges, les raisins sont pressurés juste ce qu’il faut pour obtenir un jus clair. Ensuite, le jus est remis au contact de la peau et des pépins de raisin pendant un temps très court : le jus se colore alors d’un rose léger, couleur que l’on appelle « gris ».

Couleur : Robe rose pâle avec de légers reflets orangés.

Nez : Fin et élégant, très ouvert avec des notes de brioche, pain de mie et de miel.

Bouche : Très légère, elle fait ressortir des arômes de fruits exotiques : Kiwi, Litchi et de petites notes de menthe.

Conseils dégustation : Servi frais à 12°C, Boulaouane gris se marie idéalement avec des tajines d’agneau, des couscous, des méchouis, des pâtisseries à la fleur d’oranger mais plus largement avec toutes les cuisines du soleil telles que la paëlla, la moussaka, le poisson au lait de coco ou plus simplement des salades de fraises à la menthe.